Mi homepage

PETIT HOMME ! pastiches de W.Reich

ÉCOUTE (-TOI) !


Tu es là à te poser des questions sur le passé. Tu avais raison pourtant, à l’époque. Mais maintenant tu regrettes, tu regrettes, toi, ton entourage, ton adversaire. Tu regrettes d’avoir agi, de l’avoir dénoncé et tu te remets cela en tête, encore et encore.

Qu’en est-il de toutes les décisions que tu as prises ? Qu’en est-il de tes convictions profondes ? Tu changes d’avis, d’avenir, de souhaits. Tout ça pour compatir, pour accepter, pour souffrir à nouveau. Regarde devant toi.

Tu as dit que tu quitterais votre maison, tu as dit que tu t’éloignerais de lui, tu as dit que tu n’agirais plus ainsi et que tu l’oublierais, mais quand les remords reviennent, tu deviens un arbre sans racines, et tu t’écroules.

Tu as beau démentir ton passé, ton présent en est hanté et ton futur influencé, mais ce que tu as pensé à ce moment-là, apprends à le respecter, car rien ne te force, au fond, à ne pas lui pardonner.

Pourquoi ne pas refaire toutes ces erreurs ? Pourquoi faire compliqué alors que la facilité est si proche…

Toi, mère célibataire, Toi, femme battue, Toi, enfant maltraité, accepterais-tu d’excuser celui qui t’a tant de fois frappé ?

Dans ton fort intérieur, tu sais que le pardon est trop simple et que pour accepter les gestes, pour avoir enduré les maux, il faut aller de l’avant et ne plus laisser derrière soi qu’une ombre éphémère froide et distante.

 


Camille Defillon, 2d3


 

Écoute, petit personnage !

 


Tu te plains si souvent, petit écolier ; tu te préoccupes plus de ton image que de ta santé.    Tu déambules sans arrêt à la recherche de la perfection, mais tu ne sauras jamais l’égaler.  Ta fainéantise ne cédera jamais si tu continues à prendre le chemin de la facilité.  Pourquoi vouloir vivre pour ne rien faire ? Tes souhaits ne s’exécuteront pas par miracle. Te faut-il une vision pour commencer à travailler?                                                                                                                                                               As-tu seulement essayé de changer les choses,  de prendre ton courage à deux mains pour tout bouleverser ?    

                                                                                                                                                                                    Tes défauts et ta lâcheté envers le monde m’horrifient. Je me demande seulement comment la terre a pu en arriver là.
Tu dois commencer à prendre conscience de tes actes. Prends tes responsabilités, vis en pensant aux autres, laisse ton égo de côté.
                                                       
Crée-toi un nouveau chemin, surmonte tes obstacles et construis une nouvelle vie.

 

Alexandre  Kornblum,  2d 3                                           
 



  Ouvre les yeux, matador !

 


Tu te bats, tu cries, tu te manifestes partout dans le monde, tu fais comme si la vie de certains êtres était importante pour toi. L’animal doit-il être en voie d’éxtinction pour être épargné de la mort ?

Tu punis celui qui a blessé, tué ; pourtant tu les regardes chaque jour, tu souris et les applaudis, les véritables meurtriers. Tu les regardes avec passion, tu les crois artistes. Je ne savais pas que tuer était un art.

La Mort t’est-elle indifférente lorsqu’elle est camouflée sous un costume de papier?

Partout tu l’accueilles tel un héros, comme un personnage divin même, s’il a beaucoup tué. Tu lui offres des roses, des présents, la Gloire.

Je ne savais pas que l’on puisse autant s’amuser autour d’une tombe.

 

Est-ce son tricorne, ou ses brillants bijoux qui t’empêchent d’ouvrir les yeux ?

            Ces meurtres quotidiens, appréciés, réflètent bien que l’humain reste un animal. Peut-être qu’en condamnant tous ces pantins ridicules, la violence disparaîtrait un peu de ton monde.

C’est parce que le Taureau est fier et brave qu’il décide de ne pas disparaître, il continue à chercher une issue dans cette place, dans ce monde.

 

                                                                                 Antoine Bourbon,   2d 3