Mi homepage

ODES nérudiennes 2009

TEXTES ET AUTEURS    :  ÉLÈVES DE 6 ÈME 8

au chocolat Henri Monnin        Ode à la lune Ferenc
la lune Cristina
Ode à la pleine lune Júlia Gispert
l'océan David     
au printemps Laura Balcells
à la pluie Claudia Beltrán
Ode à la terre Carla Gosteli

Lía Cayuela
Claudia Camprubí
Julia Gispert
            Victor Lázaro
à la vie et à la mort Marcos Sanchez
 à la musique Sofía Aguayo      


 

ODE À LA TERRE

 

 

 

Oh terre, belle terre,

Qui nous donnes des fruits,

Qui nous donnes des fleurs,

Et des pommes de terre. 

Tu nous offres ton eau,

Tu nous donnes la vie.

 

Oh, pauvre terre,

Que te font les hommes?

Oh, belle terre.

On te prend ton air,

On te prend  tes pierres,

On te prend ton eau,

On t’enlève ta vie.

 

Tu es frontière avec la mer, avec le ciel,

Les pas des hommes creusent tes chemins,

Les fleuves te parcourent sans fin,

Tu es la maison de nous tous, mais

 

Toi, belle terre,

Nous n’avons pas de respect pour toi

Mais toi, belle terre, tu te sauveras

 

Tu es toujours là,

On ne se rappelle pas,

Mais un jour, tu trembles,

Et tout le monde a peur de toi,

Mais pourquoi ? Parce qu’on n’a plus de respect pour toi.

 

Toi qui meurs un peu chaque jour,

Toi, ma jolie terre,

On te prend ta vie.

On te prend ton âme,

Et tu ne réagis presque pas.

Que te font les hommes qui ne t’aiment pas? 

Mais il y en a quelques-uns, peu encore,

Qui t’aiment,

Ils te travaillent avec respect,

Ils dénoncent l’indécence,

Et leur nombre grandit sans cesse.

Il y a de l’espoir, ô Terre !!

 

Il  arrivera un jour où, comme avant,

Ou pourra vivre ensemble,

Sans se faire du mal,

Ce jour l’homme aura grandi.

Il retournera vers toi,

Et t’appellera de nouveau,

Ma mère La Terre.

 

 

 

Alex Pinto  6ème 8


 

ODE AU CHOCOLAT

 

 

Chocolat tu es délicieux

Tu es l’Ambroisie des cieux

Tu fais rêver les enfants

Tu fais récupérer leur jeunesse

Aux vieillards

Tu es trouvé dans les

Jungles tropicales et tu

T’appelles cacao.

On t’envoie dans

Tous les pays

C’est alors que tu es

Transformé en Nutella

Pour les goûters et les crêpes,

Cacaolat pour

Les soirs d’été, chocolat

Chaud pour les soirées

Tristes et pluvieuses d’hiver

En bonbons pour

Les petits, en œufs pour

Pâques, en multiples friandises

Délicieuses pour Noël

Tout le monde t’adore !

Pauvres sont ceux qui ne

Ne peuvent pas te manger

Car ils te sont allergiques

Ou même ceux qui

Ne savent pas que tu existes

A cause de leur grande pauvreté

Chocolat, tu es merveilleux

S’il te plaît

Ne disparais

Jamais.

 

 

 

Henri Monnin

 

 


 

 

ODE À LA MUSIQUE

 

Musique,

Les flûtes dans la forêt,

Les tambours dans la mer fâchée,

Les trombones quand le ciel pleure,

Les violons quand le ciel rit.

Les animaux forment un orchestre,

Cette musique nous accompagne

Jour et nuit dans notre vie.

On aime la musique.

 

Ses femmes sont les notes

Et ses enfants la chanson,

Les poètes sont ses chefs

Et nous le public.

 

                                                                                         

On aime la musique

En marchant, en sautant, en écrivant.

Laissez-nous écouter la musique

Sur la terre comme dans le ciel,

Musique dans l’eau, musique dans le ciel,

Musique libre, musique prisonnière.

On aime la musique

Comme les enfants aiment jouer.

 

La musique est éternelle

Et on ne l’oubliera jamais,

Disait un vieux poète.

Quand la musique

Sonna pour la première fois

La tristesse des enfants

Devint joie,

Depuis on a oublié la tristesse

Elle ne revient jamais,  car la musique

Et l’amour

Ne s’en iront jamais.

Comme une étoile

Qui brillait, brille

Et brillera toujours

On aime la musique

Comme cette étoile dans le ciel.

 

Sofía Aguayo Maurí

    

 

ODE À LA TERRE

Terre

Tu es nécessaire

Pour tout le monde,

Animaux,

Personnes,

Plantes,

Pour tous

Tu es unique

Avec le vent,

Les feuilles,

Tes habitants,

La lune

Qui chaque nuit

Nous illumine

Tous,

Comme le soleil,

Et tes étoiles

Comme elles sont jolies,

Toute jaunes,

Toutes en groupe,

Chaque nuit,

Elles apparaissent

Pour m´illuminer,

Pour nous illuminer,

A côté de la lune,

Nuit jaune,

Nuit bleu foncé,

Nuit jolie,

Nuit magnifique.

Terre..

Sans toi on ne peut rien,

C´est pour ça que je t´écris,

Ce beau poème.

Seulement pour toi ,

Pour personne de plus ,

Car toi tu es mon illumination.


 

                           Carla Gosteli


  ODE A LA PLEINE LUNE

 

 

 

Oh, pleine lune,

le désir de te voir

grandit à chaque pas.

 

Les étoiles,

 

ta suite,

rendent mon attente

plus supportable.

 

Les jours

où on dit

que tu viendras,

j´attends toute la nuit.

 

Et enfin,

 

mon attente est récompensée:

tu apparais,

plus jolie

chaque jour,

dans le ciel immuable

seulement dérangé par ta lumière.

 

Tu me prends par la main

et tu me fais voir

toutes les fleurs épanouies

grâce à ta lumière,

et tous les animaux

qui sont sortis pour te voir.

 

Et quand

tu me ramènes à la maison,

mes yeux sont encore remplis

de ces merveilles.

 

Je vis seulement pour toi,

 

je me nourris de ta lumière.

 

 

Júlia Gispert