Mi homepage

LIPOGRAMMES réécritures de RAYMOND QUENEAU réinventé


                       

RAYNOND QUENEAU  LIPOGRAMME EN E

 

0 Texte de Queneau

1 Lipogramme en O  Carlos González et Rafael López 2d 5

 


 

           Lipogramme en O

 

 

 

Au chant d’une flûte qui interprétait “La Flûte Magique”, Ali Baba, un pacha nain plus grand qu’un éléphant, un grand pataud, bâfrait riz, lentilles, spaghetti gisant dans un jus suri, qui aurait assez cuit, un jus qui aurait acquis une saveur rancie et gâtée. Sur le divan, un chat mangeait avec appétit. Ali Baba éructa, puis il avala un bifteck. Hardi, il prit le fusil, l’arc, le lance-grenades, le tam-tam. Il allait, battant champs, forêts, pics, crêts, sur un de ses dadas préférés. Sans science du lieu d’arrivée, il chassa un tigre qui, sûrement, paissait dans la pampa; l’animal pensait qu’il y avait déluge de pierres. Ali Baba cria: ça ne sert à rien. Avait-il la solution du truc? du machin? Il aurait fallu les calculs, enlever, multiplier, diviser. Il calcula quatre plus cinq, il eut neuf; il calcula quatre plus quatre, il eut huit. Hein,dit le stupide abruti, un calcul? Il tua Ali Baba; quant au tigre, il se pressa tant qu’il creva.

 

 

 

Carlos González et Rafael López 2d 5

                 2003-2004 Madrid